La Birmanie est un Disneyland fasciste


Naypyidaw, capitale de la Birmanie
La Birmanie est un Disneyland fasciste
Aung Sun Suu Kyi
Prix Nobel de la Paix

 C'est un plan urbain pensé pour réprimer toute tentative de révolution, non par des tanks et des canons à eau, mais par la géométrie et la cartographie.
Un officiel de l'ONU 

Sur le conseil d'astrologues, la junte birmane déplace la capitale à Naypyidaw, une ville démesurée et construite sur mesure, au centre du pays. Avec bunkers, militaires, ministères et terrains de golf. Absurde ? Pierre Cattan, producteur du webdocumentaire Happy World et Maria Concetta Sangrigoli, architecte et urbaniste, vous proposent de découvrir cette ville orwellienne en 6 tableaux. Découvrez son histoire en infographie.







Le 6 novembre 2005 à 6h37 du matin, la junte décide de déplacer la capitale Rangoon à Naypyidaw sur le conseil d’astrologues. Quelques jours plus tard, le 11 novembre 2005, 11 ministères, 11 bataillons et 1100 camions militaires se dirigent vers la nouvelle capitale, au milieu de la jungle à 300 km au nord. Des milliers de fonctionnaires birmans sont obligés, du jour au lendemain, de partir vivre dans cette ville immense et vide, au fin fond de la jungle birmane.

POURQUOI ? Selon la junte :



POURQUOI ? Hypothèses :




DÉMESURE :



ZONING :





Illustrations Jérôme Gonçalvès, avec Antoine Errasti
Publié initialement sur le site du
webdocumentaire Happy World sous le titre, Naypyidaw parano : quand une junte paranoïaque construit une capitale




LIENS


http://www.happy-world.com/


2 commentaires:

  1. La dernière phrase est bien révélatrice du sérieux de ce genre de blog moralisateur pseudo informé..."en partenariat avec la corée du nord VOISINE".. vous n'avez pas du souvent quitter l ile de france , mais apparemment ça ne vous empêche pas d'écrire n'importe quoi sur n'importe quel sujet...

    RépondreSupprimer
  2. Nous ne sommes pas les auteurs de ce Webdoc, mais simple diffuseur : voir le lien Happy-world...

    RépondreSupprimer