La dialectique peut-elle casser des briques ?



La dialectique peut-elle casser des briques ? 
René Viénet | 1973

Je ne veux plus entendre parler de lutte de classes.
Sinon je vous envoie mes sociologues ;
et s'il le faut, mes psychiatres, mes urbanistes, mes architectes
mes Foucault, mes Lacan...
Et si cela ne vous suffit pas, je vous envoie un de mes structuralistes.







La dialectique peut-elle casser des briques est un film se rattachant au mouvement situationniste initié entre autres par Guy Debord. Il s'agit du détournement d'un film de kung-fu chinois (唐手跆拳道, 1972) dans lequel des pratiquants de taekwondo coréens s'opposent à des oppresseurs japonais. Le détournement cinématographique est une pratique visant à récupérer un film déjà réalisé et commercialisé en changeant le discours des personnages (post-doublage). Le dialogue original est remplacé par un autre dialogue, généralement à portée humoristique. 
Le scénario détourné relate comment des prolétaires tentent de venir à bout de bureaucrates violents et corrompus grâce à la dialectique et à la subjectivité radicale. La violence est finalement choisie du fait de l'incapacité des bureaucrates à suivre un argument logique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire