11 Septembre.... 1973


11 septembre 1973, Pinochet assassine le président Allende et prend le pouvoir avec la bénédiction des USA. 



Le président socialiste Salvador Allende, élu démocratiquement en 1970, entreprend des réformes qui satisfont le peuple mais mécontentent les milieux des affaires (hausse des salaires, réforme agraire, nationalisations). Les États-Unis, après la mésaventure cubaine,  voient d'un très mauvais œil l'implantation d'un régime socialiste en Amérique du Sud, qui pourrait donner des idées à d'autres et remettre en cause la main mise des multinationales américaines sur le continent. 



Le 11 septembre 1973, le gouvernement du président Salvador Allende est renversé par un coup d'État militaire. Au petit matin, sur l'ordre du général Augusto Pinochet, les troupes militaires investissent les rues de Santiago, capitale du Chili. Refusant toute reddition aux militaires putschistes, Salvador Allende, trouve la mort sous les assauts répétés de l'armée et de l'incroyable bombardement du palais présidentiel.

Le président Allende

Pendant le coup d'État, Allende s'adresse une dernière fois aux chiliens à la radio où il remercie ses partisans et annonce son intention de se battre jusqu'à la mort. C'est dans le palais que Salvador Allende meurt finalement d'un tir d'AK47  dans le menton : suicide ? Une anecdote précise que l'arme lui avait été offerte par Fidel Castro, et portait une plaque dorée sur laquelle on pouvait lire : À mon bon ami Salvador, de la part de Fidel, qui essaye par des moyens différents d'atteindre les mêmes buts. Pour beaucoup, Allende a été assassiné par les militaires avec sa propre arme.

Les arrestations, la torture et les milliers d'assassinats qui suivirent la chute du gouvernement Allende firent de cette journée de septembre 1973 le début d'une dictature sanglante qui laissa, dans le cœur des Chiliens, une plaie qui peine à se refermer, aujourd'hui encore. Les chiffres font état de 60.000 victimes [30.000 en Argentine sous la dictature US de Videla]: tortures, exécutions, assassinats politiques, et nombreux sont ceux qui ont disparu sans laisser de trace.  

Soutenu, financé par les États-Unis, Pinochet devient président de la République en 1975 et restera à la tête du Chili jusqu'en 1990, imposant un régime de terreur. Jusqu'à la fin le dictateur restera en très bon terme avec tous les représentants de régimes "démocratiques", et de tous les représentants des gouvernement attachés "aux droits de l'homme". Même le pape Jean Paul II lui rendra visite.....


11 septembre 1973, le Palais présidentiel bombardé.
60.000 assassinats d'opposants durant la dictature de Pinochet soutenue,aidée, financée par les USA.

New York,  11 septembre 2001, attentats : 2995 victimes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire