GRECE, 15 juin 2011



ATHÈNES 
affrontements entre les forces de l'ordre 
et la foule dans la capitale

Des dizaines de milliers de Grecs sont descendus dans les rues mercredi pour protester contre un nouveau plan de rigueur destiné à décrocher une rallonge au prêt accordé en 2010 à la Grèce, mais le Premier ministre a réaffirmé sa détermination à poursuivre la cure d'austérité.Brandissant trompettes, casseroles et sifflets, la foule s'est massée dès le matin devant le parlement, sur la place centrale de Syntagma à Athènes, entourée d'un impressionnant dispositif policier, en marge d'unegrève généraleà l'appel des syndicats qui a ralenti le fonctionnement des administrations, transports et commerces.

 (AFP) 




Georges Papandréou a proposé mercredi de former un gouvernement d’union nationale, à condition que ce dernier soutienne le plan de sauvetage financier de la Grèce élaboré par l’Union européenne et le Fonds monétaire international [Source Net TV].Le Premier ministre socialiste aurait également offert de démissionner pour faciliter la constitution d’un tel gouvernement d’union.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire