Le Pentagone parisien : 3,5 milliards d'€uros

LE CORBUSIER, 1938, contre la crise du logement. 

Le «Pentagone à la Française»,
futur siège du ministère de la Défense
doit ouvrir ses portes en 2014 à Paris,
dans le quartier Balard (XVe),
 Il s'étendra sur une superficie totale de 16,5 hectares
et doit réunir, sur un seul site,
une douzaine d’implantations parisiennes dispersées.



Une architecture exceptionnelle souhaitée par Nicolas Sarkozy :
 «outil central d'une fonction régalienne de l'Etat,
impose un geste architectural exceptionnel»
 a-t-il précisé.

10.000 personnes pourront travailler sur ce site, disposant de 300.000 m2

L'opération, comprenant la construction
et le relogement des ministères
est financé par un partenariat public-privé,
le plus gros en France à ce jour,
pour un montant global de

3,5 milliards d’euros.


Dans cette formule, les grosses entreprises du bâtiment concouraient
pour l’investissement, la construction, l’équipement,
le fonctionnement, la maintenance.
Celui qui l’emporte tope avec l’Etat pour trente ans.
En échange, ce dernier verse une redevance,
sorte de loyer.

Bouygues a gagné.
Un loyer annuel de plus de

130 millions d'euros,

qui intégrera le financement de cet investissement,
l'entretien, la maintenance,
mais aussi des services comme restauration, nettoyage ou accueil.

Pour ce prix-là, un ministère logé, nourri, blanchi.
Ce choix n’exclut pas la prudence:
la Caisse des dépôts a été invitée au capital,
avec une minorité de blocage.
Histoire de ne pas confier entièrement la sécurité nationale au privé.

Notons la réaction d'un blogger :


"C'est une très bonne idée de regrouper les militaires
il suffira d'une seule bombe pour s'en débarrasser ."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire